UNE AUTRE CHANCE

UNE AUTRE CHANCE

« Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit: Suis-moi

Jean 21 – 15 à 19.

Ce passage se situe après la résurrection de Jésus, il apparaît à ses disciples sur le bord du lac de Tibériade et parmi eux l’apôtre Pierre. Pierre qui avait renié Jésus trois fois par crainte de subir lui aussi le châtiment infligé à son Maitre. Jésus le lui avait prophétisé quand Pierre avait proclamé que jamais il ne l’abandonnerait : Avant que le coq chante tu m’auras renié trois fois. Il ne se connaissait pas, il avait surestimé sa force.

Et maintenant Jésus est là devant lui, bien vivant, certainement que Pierre se sent mal à l’aise. Il avait pleuré amèrement quand le coq a chanté lui rappelant les paroles de Jésus.  Il est maintenant confronté à son péché, trois fois Jésus lui demande m’aimes tu ? Trois fois Pierre devra dire oui je t’aime et trois fois aussi Jésus lui confirme son appel : Pais mes brebis. Et au final il lui dit : suis moi.

Malgré son reniement Dieu ne l’a pas rejeté, il lui a pardonné et Pierre a pu pleinement entrer dans sa destinée, dans les œuvres que Dieu avait préparées pour lui. Il est devenu un homme de Dieu puissant, notamment après la pentecôte, on voit un Pierre nouveau, plein de zèle qui prêche sur la place publique. Toute peur est partie, il est désormais prêt à tout affronter pour prêcher l’évangile. Il est rempli du Saint Esprit et plus rien ne l’arrêtera jusqu’à ce qu’il meure lui aussi en martyr.

Ce passage est grandement encourageant, Dieu pardonne et il restaure. Même si tu as chuté, tu as été infidèle, même si tu as quitté la voie de Dieu depuis longtemps, il est toujours prêt à te pardonner et à te rétablir. Il suffit de venir à lui, de dire comme Pierre : j’ai chuté mais je t’aime, tu es mon Seigneur et mon Dieu. Il y a toujours un avenir et de l’espérance en Lui. Ses bontés se renouvellent chaque matin, tu pourras reprendre la route et entrer de nouveau dans son plan, dans ta destinée en Lui. Il a toujours des projets pour ta vie, il restaure, il guérit et rend fort même le plus faible. II a rendu Pierre fort, au point de subir lui même la crucifixion et il a été vainqueur. »

Patricia Trébuchon

Coordinatrice de prière nationale d’Aglow International France



suscipit libero. ultricies ut at felis ut eleifend commodo lectus eget