L’ÉPREUVE DE NOTRE FOI

L’ÉPREUVE DE NOTRE FOI

« La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots, car le vent était contraire. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi, n’ayez pas peur !

Pierre répondit : Seigneur si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais voyant que le vent était fort, il eut peur, et comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur sauve moi !  Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as tu douté ? Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa »

Matthieu 14 – 24 à 32

L’épreuve de notre foi

Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à des tempêtes dans nos vies. Les épreuves peuvent être de nature différentes, toucher nos familles, séparations, divorces, chômage, maladie d’un proche, parfois notre santé ou nos finances. Quelle que soit notre tempête, elle met notre foi à l’épreuve, et nos choix face à ces défis, la position que l’on choisira seront déterminants pour entrer pleinement dans les plans de Dieu pour nos vies. Nos épreuves nous apprennent beaucoup sur nous même et ont pour but de nous transformer, de changer nos cœurs, de nous affermir dans la foi, de faire de nous des hommes et des femmes inébranlables. Des guerriers prêts pour le combat dans les temps où nous sommes, Jésus revient bientôt établir son royaume sur la terre et l’ennemi sait qu’il a peu de temps.

Dans ce récit les disciples sont dans la barque quand survient la tempête, les vents étaient contraires. Que de vents contraires dans nos vies ! Croire qu’être chrétien nous met à l’abri des épreuves est une erreur, il est écrit : le malheur atteint souvent le juste, mais l’Eternel l’en délivre toujours » Psaume 34 – 19. Nous n’apprendrions rien sans ces combats. C’est en combattant qu’on devient des soldats et c’est par ce moyen que notre foi est affermie, on voit comment Dieu répond et vient à notre secours. C’est ce que Jésus a fait pour les disciples, il est venu vers eux en marchant sur les eaux au milieu de la tempête. Mais les disciples ont eu peur en le voyant, comme parfois nous pouvons être effrayés par nos circonstances et nos peurs nous font douter. Comme Pierre qui marchant sur l’eau pour rejoindre Jésus a eu peur et a eu besoin que Jésus le prenne par la main pour le sortir de l’eau. Tant qu’il a marché en regardant à Jésus avec confiance, tout allait bien. Dès qu’il a douté il s’est enfoncé. Restons dans une position de foi et de confiance en Dieu quand la tempête surgit dans nos vies. En restant dans une position de foi, le sol demeure ferme sous nos pieds, on ne chancelle pas. C’est un choix : Seigneur je décide de te faire confiance quelle que soient mes circonstances. Restons fermes et résistons aux mensonges de l’ennemi, Dieu contrôle toutes choses ici bas et il calmera nos tempêtes en son temps. « Ne crains rien, je t’appelle par ton nom, tu es à moi. Si tu traverses les eaux, je serai avec toi et elles ne te submergeront point » Esaïe 43 -2

Les épreuves ne sont pas pour notre perte, si parfois on faiblit Jésus est toujours là pour nous prendre par la main et nous sortir de l’eau. Même si parfois on doute, il ne nous laisse pas nous noyer, il vient à notre secours et il nous sauve. Dieu est fidèle, il ne permet pas qu’on soit éprouvé au delà de nos forces, avec l’épreuve il prévoit la provision, et il vient à notre secours. Il calme la tempête, il est vainqueur et sa victoire est notre victoire.

Ne craint pas la tempête, les eaux ne te submergeront pas, Jésus est avec toi dans la barque, même si parfois tu ne le sens pas, il est présent,  il ne t’abandonnera jamais. Fais lui confiance, l’épreuve prendra fin et tu en sortira grandi.

Ces combats nous préparent pour accomplir les desseins de Dieu dans nos vies. Courage, il revient bientôt et il essuiera toutes larmes de nos yeux.
Patricia Trébuchon
Coordinatrice de Prière nationale d’Aglow International France



elit. vulputate, velit, amet, mattis odio