AMOUR HUMAIN …ELEVE VERS LE DIVIN

AMOUR HUMAIN …ELEVE VERS LE DIVIN

Une des histoires les plus touchantes du Nouveau Testament est l’histoire de la rencontre de
cette femme-qui était esclave de liens démoniaques depuis des années- avec Jésus le
Rédempteur de toutes choses et qui découla sur sa libération totale, après des années de
maladie mentale, de dépression et de confusion.
Marie De Magdala
Nous n’avons aucune indication sur les parents de Marie, ni sur son âge ou son statut social.
C’était une femme d’un bon niveau qui vivait dans des circonstances confortables. Elle vivait
dans une ville animée et prospère sur la côte de Galilée, à environ 5 kms de Capharnaüm.
L’industrie du textile et de la teinture faisaient partie des richesses de la ville. La famille
“Magdalene” était sûrement en lien avec cette industrie car elle ne semblait pas manquer de
moyens. Cette femme ne semblait pas avoir d’obligations familiales ce qui peut suggérer
qu’elle était libre de suivre Jésus dans Ses déplacements.
Dans le livre d’Herbert Lockyer: “Toutes les femmes de la Bible,” il écrit qu’il n’y a pas la
moindre preuve que Marie était une personne de mauvaise réputation. Marie, était
pécheresse, à même titre que nous tous qui sommes nés dans le péché et conçu dans
l’iniquité.” Elle avait toutefois besoin d’être délivrée d’une influence démoniaque, et sa
rencontre avec Jésus était sur le point de changer sa vie.
Elle est mentionnée à 14 reprises dans les Evangiles et elle en est le personnage principal
dans huit de ces passages. Marie est citée en lien avec d’autres femmes mais elle est
toujours citée en premier, ce qui sous-entend qu’elle occupait la première place parmi les
femmes pieuses qui servaient dans le ministère. Les cinq fois où son nom est mentionné
seul, c’est en lien avec la mort et la résurrection de Christ. Dans un des cas, son nom est cité
juste après le nom de la mère de Jésus et sa tante qui se tenaient toutes deux à la croix.
Aucune femme ne dépassait Marie dans son dévouement envers le Maître.
Totalement Émancipée
Comme mentionné auparavant, Marie souffrait d’une maladie d’insanité périodique au cours
de laquelle sept démons prenaient le dessus sur elle. Elle semblait aussi souffrir de nervosité
et faisait peut-être des crises d’épilepsie. Lorsque Jésus la vit dans cet état second
d’agitation et de perte de maîtrise de soi, elle n’était sûrement pas belle à voir. Non
seulement la possession démoniaque affectait ses mœurs mais aussi sa pensée mais Jésus
vit au-delà de son état actuel. Il vit en elle un ange qui Le servirait et serait une bénédiction
non seulement pour Lui mais aussi pour les autres.
Alors que Jésus parlait avec autorité, Il ordonna aux esprits qui la tourmentaient de sortir
d’elle et tout à coup, son esprit dérangé et dépressif devint aussi tranquille que le lac agité
que Jésus venait de calmer. Elle recouvra sa santé mentale. Revêtue de bon sens, elle était
prête à devenir l’une des femmes-disciples les plus dévouées au Christ à qui elle devait
beaucoup. Elle Lui était tellement reconnaissante d’avoir retrouvé sa santé mentale et
physique, que sa seule préoccupation à présent était son dévouement envers Celui qui
l’avait délivrée. Elle donna le meilleur d’elle-même à Celui qui l’avait totalement émancipée et
libérée de cette oppression démoniaque.
Lorsque Christ la sauva, Il libéra en elle les plus hautes vertus de sacrifice, de fortitude et de
courage. Après avoir été libérée de l’influence démoniaque, elle s’avéra être l’un des
personnages les plus beaux et les plus fidèles des Evangiles. Elle aida grandement Jésus
dans Ses activités missionnaires alors qu’Il se rendait de lieu en lieu pour prêcher et
enseigner et elle Le suivait fidèlement.
Affection Terrestre
Marie était présente dans le palais de Pilate où elle vit et entendit les chefs religieux qui
réclamaient le sang de Jésus, celui qui était si cher à Son cœur. Elle écouta Ponce Pilate
prononcer la sentence de mort par crucifixion, alors qu’il n’avait trouvé aucune faute en Lui.
Elle fut témoin de toutes ces choses et pleura lorsque Jésus quitta le palais pour être insulté
par la foule qui Lui cracha dessus. Elle Le vit ensuite être conduit au Mont fatal du calvaire
pour y être cloué sur le bois. Marie écouta le cœur brisé Ses cris amers et veilla tout au long
de ces heures terribles jusqu’à ce que le soldat romain enfonce sa lance dans le côté du
Sauveur pour le déclarer mort.
A peine avait-Il rendu Son esprit que les ‘Marie’ présentent à la croix se posèrent la question
de savoir comment récupérer Son corps taché de sang et le préparer pour son
ensevelissement? Alors qu’on préparait le corps de Jésus pour le placer dans le tombeau,
Marie de Magdala resta là assise à Le regarder jusqu’à ce que Joseph dépose le corps du
Seigneur dans la tombe. Elle fut la première à retourner au Jardin du tombeau où elle fut
témoin de l’événement le plus important de l’histoire du monde qui représente la vérité
essentielle du christianisme, à savoir la Résurrection de Jésus Christ. Dieu conféra à la fidèle
Marie de Magdala le grand honneur d’être le premier témoin de la Résurrection!
Imaginez-vous en train de regarder dans le tombeau alors que les premières lueurs du jour
pénétraient la ville de Jérusalem…IL ETAIT VIDE! Elle se mit à pleurer. Deux anges
s’approchèrent d’elle et lui dirent : “femme, pourquoi pleures-tu?” Toute tremblante, elle
répondit en larmes: “on a enlevé mon Seigneur et je ne sais pas où on L’a mit.” Puis elle
entendit la voix qui avait tout changé, la voix qu’elle aimait tant. C’était la voix de Jésus qui
disait: “Marie !” Elle cria sur le champ: “Rabboni!” et se jeta aux pieds du Seigneur
ressuscité ; elle voulut s’accrocher à Ses pieds mais Il lui répondit : “ne me touche pas!”
L’amour de Marie était de nature à s’appuyer sur la présence humaine de Jésus. Avec les
autres disciples, elle dut passer à un autre niveau plus élevé, et apprendre comment
développer une proximité et une communion plus spirituelle avec Lui. Son affection terrestre
dut s’élever au niveau de l’amour céleste.
Amour Céleste
Alors que les paroles d’Asher Intrater lors de notre Convocation de Jérusalem résonnent
encore: “Montez plus haut,” nous comprenons que notre besoin d’une certaine communion
avec Jésus passe à un niveau plus élevé et parce que cela ne nous est pas familier, nous
pouvons nous sentir mal à l’aise au début mais si nous sommes prêts à déposer ce que nous
connaissons pour entrer dans l’inconnu, nous verrons que cette communion avec Christ n’est
pas basée sur les choses auxquelles nous étions habitués dans le passé. Il forge en nous
quelque chose de différent, quelque chose de plus grand.
Nous nous élevons volontiers…même vers l’inconnu…pour marcher encore davantage dans
cette nouvelle dimension.
Notre onction, notre langage, notre manière de comprendre les choses et notre révélation
changent.
L’amour humain se transforme en amour Divin.
Jane Hansen Hoyt
Presidente/CEO
Aglow International
facebook.com/jane.hansen.hoyt


ut leo id Praesent venenatis pulvinar Praesent risus. mi,